L'ostéoporose: pourquoi elle touche plus de femmes que d'hommes? | Tout sur l'Ostéoporose

Mieux connaître l’ostéoporose

L’ostéoporose, c’est quoi ?
Qui est concerné ?

Qui est concerné par l’ostéoporose ? (1)

L’ostéoporose est une pathologie dont la fréquence augmente avec l’âge. L’ostéoporose concerne plus souvent la femme, surtout à partir de la ménopause, mais les hommes sont aussi concernés. Chaque personne a un capital osseux qui lui est propre et selon ce capital, chacun peut être touché différemment par l’ostéoporose.

Les femmes et l’ostéoporose

3 à 4 millions de personnes en France sont touchées par l’ostéoporose (2). La perte progressive de la quantité et de la qualité des os s’accélère au moment des bouleversements hormonaux de la ménopause chez la femme. En effet, au moment de la ménopause, un déficit en œstrogènes s’installe. Or, les œstrogènes permettent de contrôler le remodelage osseux, de freiner la dégradation du tissu osseux et de favoriser la formation d’os jeune. Lors du déclin de la production d’œstrogènes, la perte osseuse s’accélère et le risque d’ostéoporose augmente (1).
Chez la femme, le risque d’ostéoporose est augmenté dans les cas de ménopause précoce, à savoir avant 45 ans, ou dans les cas de cancer du sein. Il existe d’autres facteurs de risque qui ne sont pas propres à la femme comme l’âge, le tabagisme ou encore l’indice de masse corporelle par exemple. Parmi ces facteurs de risque, les facteurs génétiques interviennent également dans l’augmentation du risque d’ostéoporose : une femme dont la mère souffre d’ostéoporose risque davantage d’en souffrir aussi (3).

Jeanne, femme, 73 ansJe me suis toujours intéressée à la génétique. Après avoir découvert que l’une des causes de l’ostéoporose était l’hérédité, j’ai orienté mes recherches. Lire la suite

Les hommes et l’ostéoporose

Si le diagnostic d’ostéoporose chez l’homme est plus complexe que chez la femme ménopausée, l’ampleur de la pathologie est pour le moins réelle. Les hommes subissent également des fractures dues à une fragilité osseuse, notamment celle de l’extrémité supérieure du fémur. Il s’avère que le taux de mortalité à un mois de la survenue d'une fracture de l'extrémité supérieure du fémur est plus élevé chez l’homme que chez la femme (4) : l’état de santé initial du patient est déterminant dans ce risque de décès suite à une fracture du col du fémur, notamment en cas de pathologie chronique significative (5).
Davantage d’hommes que de femmes sont opérés pour une fracture de l’extrémité supérieur du fémur : entre 2002 et 2013, le nombre d’intervention a augmenté de + 5 % chez les femmes (de 49 285 à 50 215) et de +22 % chez les hommes (de 12 716 à 15 482) (6).

Paul, homme, 77 ansJ’ai entendu dire qu’à un âge avancé, les chocs sans gravité peuvent avoir de sérieuses conséquences. Du coup, je prends les devants ! Lire la suite

SOURCES:
  1. INSERM, Ostéoporose. Quand les os perdent en densité, avril 2016, https://www.inserm.fr/information-en-sante/dossiers-information/osteoporose, consulté le 22 Juillet 2019
  2. AFLAR, #osteoporoserelevonsnous : une campagne décalée pour sensibiliser à l’ostéoporose, septembre 2018, https://www.ljcom.net/wp-content/uploads/2018/10/CP-Aflar-Campagne-osteoporoserelevonsnous-26septembre2018.pdf, consulté le 22 Juillet 2019
  3. Société Française de Rhumatologie (SFR), Que faire devant une ostéoporose post-ménopausique ?, juin 2006, http://www.rhumatologie.asso.fr/05-Bibliotheque/Publications/pub-73-863-868.asp, consulté le 22 Juillet 2019
  4. Legrand E . et al., Particularités de l’ostéoporose chez l’homme, https://www.jle.com/download/met-264809-1075-particularites_de_losteoporose_chez_lhomme-amgento-u.pdf, consulté le 22 Juillet 2019
  5. DREES, Quel risque de décès un an après une fracture du col du fémur ?, janvier 2016, https://www.grio.org/documents/page187/actualites-professionnelles-250-1454612636.pdf, consulté le 22 Juillet 2019
  6. Briot K, et al. Actualisation 2018 des recommandations françaises du traitement de l’ostéoporose post-ménopausique, Revue du rhumatisme, 2018, p. 5, http://www.grio.org/documents/page240/recosoppm2018-revrhum.pdf, consulté le 22 Juillet 2019
FR-NP-162-0219-072511