Fracture vertébrale - Symptômes, diagnostic et traitement | Tout sur l'Ostéoporose

Question 7

Qu’est-ce qu’une fracture vertébrale ?

Bien que la fracture vertébrale soit l’une des manifestations les plus fréquentes et les plus précoces de l'ostéoporose, elle n’en demeure pas moins méconnue et passe souvent inaperçue. Ce qui a pour conséquence un retard ou une absence de prise en charge pour une large majorité de personnes souffrant d’ostéoporose (1).
La fracture vertébrale est parfois confondue avec le pincement discal. Or, la première concerne la vertèbre alors que la seconde touche le disque. Plus précisément, la fracture vertébrale coïncide avec une fracture du corps de la vertèbre. Pour le pincement discal, il s’agit d’une détérioration du disque intervertébral. Dans les deux cas, la douleur est le principal symptôme (2).

Comment se manifeste la fracture vertébrale ? (3)

Ce type de fracture peut survenir après une chute ou à la suite d’un mouvement brusque, d’un éternuement ou d’une quinte de toux. La fracture vertébrale se situe en général vers le milieu du thorax ou en bas du dos et peut se manifester parfois par des douleurs intenses et soudaines.
La douleur s’accentue avec le mouvement, particulièrement lors des changements de position, et se calme avec du repos. La qualité de vie de la personne qui en souffre est altérée.

Quelles sont les conséquences de la fracture vertébrale ? (3)

Elle a des conséquences importantes sur l’apparence physique, la qualité de vie et la mobilité. Au nombre de ces effets :
  • Une déformation du dos (dos voûté = cyphose)
  • Une douleur chronique ou aigue au niveau du dos
  • Des difficultés à se mouvoir, comme se pencher, se lever, monter des escaliers
  • Un sentiment de déprime
  • Des soucis de digestion
  • Des problèmes respiratoires
  • Un risque d’hospitalisation plus important

Comment diagnostiquer une fracture vertébrale ?

Il est possible d’attribuer les douleurs issues de la fracture vertébrale à de l’arthrose, à une déchirure musculaire ou à une hernie discale. Pour confirmer le diagnostic, une radiographie et un dépistage de l’ostéoporose (ostéodensitométrie) doivent être prescrits. Il s’avère que sans traitement, une femme sur cinq souffrira d’une autre fracture vertébrale durant l’année (3).
Cependant, toute fracture vertébrale n'est pas obligatoirement liée à une ostéoporose. Des examens complémentaires sont nécessaires pour confirmer le diagnostic et préciser la cause de la fracture.

Audrey, femme, 74 ansLorsque mon médecin m’a dit qu’il serait bénéfique pour ma santé de marcher davantage, j’ai pensé : « ce sera une très bonne occasion de garder mes petits-enfants plus souvent et d’aller me promener avec eux ». Lire la suite

SOURCES:
  1. P. Casez R. Rizzoli, Revue Médicale Suisse, La fracture vertébrale est-elle diagnostiquée ? 2005, https://www.revmed.ch/RMS/2005/RMS-35/30673, consulté le 1er août 2019.
  2. Société Française de Rhumatologie, Pourquoi peut-on avoir mal au dos ?, 2005, http://www.rhumatologie.asso.fr/04-Rhumatismes/grandes-maladies/0C-dossier-mal-de-dos/A4-picement-tassement.asp, consulté le 1er août 2019.
  3. International Osteoporosis Foundation, Détecter les signes d’une colonne vertébrale brisée, 2018, http://worldosteoporosisday.org/sites/default/WOD-2018/PATIENT_BROCHURE_WOD_2018-FR.pdf, consulté le 23 Juillet 2019.

FR-NP-162-0219-072518